Ce site utilise des cookies pour des suivis statistiques.

header1

Bulletin de réservation festival 2017
bulres2017

 

21ème Festival Georges Brassens
de Vaison la Romaine

Du 22 avril au 1er mai 2017

10 18 60

village vacances

Bulletin de réservation ateliers 2017
bulreschgu2017

>>> Visualiser la fiche artistique 2017 <<<

artistes VV Samedi 22 Avril

21h00:  Big Band des Nuits Saint-Georges : Seize musiciens sur scène. Une première partie consacrée aux grands standards de jazz et de bossa nova, une seconde à des arrangements « qui déménagent » des chansons de Georges Brassens avec la complicité d’André Chiron. Nul doute que cette soirée d’ouverture ravisse les oreilles de tous les festivaliers.

artistes VV1p

Dimanche 23 avril

14h30 : Andréa Belli et Franco Pietropaoli : Ils font partie des artistes interprètes des chansons de Georges Brassens qui ont marqué notre festival d’une pierre blanche. Si tous les chemins mènent à Rome. Il semblerait que celui de ces jeunes Romains ne pouvait que les amener à Vaison-la-Romaine.
Martial Robillard : Au fil des années, ce guitariste-chanteur au physique de gaulois a su s’imposer avec talent et discrétion au sein de tous les festivals consacrés à Georges Brassens.
21h00 : Claud Michaud : À n’en pas douter, il est l’un des meilleurs interprètes au monde des chansons du grand Félix Leclerc. Claud Michaud propose un voyage sur des sentiers peu fréquentés parsemé de grandes chansons, de contes, de textes forts dont certains inédits, d’images évocatrices ; un regard sur la nordicité propre à l’identité québécoise. Avec sa profonde et chaleureuse voix de basse, l’artiste livre une interprétation bouleversante dans le respect d’une œuvre qui appartient désormais au patrimoine intemporel de la francophonie. Un incontournable et vibrant hommage au Géant de l’Île.
Jean-Marc Duchemin : Un habitué de notre festival. Afin de ne pas lasser les festivaliers, il renouvelle sans cesse son répertoire. Il nous propose cette année un tour de chant composé de chansons écrites par des artistes s’étant tous produits à Vaison-la-Romaine lors des éditions précédentes tels Bernard Joyet, Eric Toulis, Yves Jamait, Gilbert Laffaille …
Lundi 24 avril 14h30 : Claudia Meyer : Un spectacle empreint de fantaisie et d’émotions, un voyage imaginaire dans l’univers de Barbara. « Ah ! Les voyages… Un autre destin de Barbara » est un mélange de nostalgie embuée de réalisme poétique, de fragilité et d’humour.
Patrice Jeanne : Il est de ceux qui, sans prétention, se produisent chaque année sur la terrasse du Village-Vacances de Vaison-la-Romaine et qui ont su attirer notre attention par leur simplicité, la qualité de leur répertoire et leur talent. Cette année, c’est sur la scène de l’auditorium du VVF que Patrice interprètera les plus belles chansons de son répertoire.
21h00 : Bruno Brel : « L’héritage et la descendance » ne se veut en aucun cas un spectacle-hommage. Il s’agit seulement pour Bruno Brel d’ancrer une tradition familiale. Le mélange familial des chansons de Jacques et de Bruno prouvent une fois pour toutes à quel point elles sont proches par leur inspiration, et pourtant distantes sur le plan de leur développement.
Bruno Duchâteau : Il tisse un univers sensible, coloré et décalé avec des personnages surprenants comme « M. Hector » commercial en lingerie fine et autres frivolités, ou cet « Ange de la tendresse » qui descend sur terre voir les hommes et leur tendres mystères ou encore ce « Papa idéal » qui souffre d’être homme au foyer intégral. Portés par la mise en scène de Gérard Morel, les textes et les musiques de Duchâteau touchent, là où ça fait du bien…en plein cœur.
Mardi 25 avril 14h30 : Véronique Pestel : Elle est l’une des plus belles plumes de sa génération. C’est avec un immense plaisir que nous l’accueillons aujourd’hui à Vaison-la-Romaine. Elle y jouera son spectacle intitulé « Faire autrement ». Faire autrement quand on ne peut plus faire comme on faisait, c’est une histoire vieille comme les corps, comme les pensées, vieille comme les civilisations. Faire autrement, c’est faire la place au geste de demain.
Les Frères Brassens : La jeunesse prend la relève ! Les Frères Brassens rassemblent les générations autour de leur spectacle familial en hommage à Georges Brassens. Les plus jeunes découvrent les textes mythiques de l’oncle Georges sur des arrangements swing et modernes tandis que les plus anciens sont ravis de réentendre avec fraîcheur cette icône du patrimoine Français. La musique est au service des mots dans ce spectacle où les trois frangins partagent avec bonne humeur un univers à la fois convivial et touchant.
21h00 : Jean Sangally : Brassens était-il noir ? Le titre de ce spectacle est une façon amusée de nous démontrer que le jazz affleurait partout chez l’auteur de « Saturne », « L’orage » et autre «Non demande en mariage». De sa voix rauque et chaleureuse Jean Sangally revisite le répertoire de Georges Brassens, interprété au plus près des mélodies originelles mais dans sa bouche ça swingue un max ! Ainsi avec son bassiste Eric Diochon et son batteur Hervé Humbert, au fil des vers bien dits et d’un swing maitrisé, il nous entrainera « cheminer sur la grand route ».
Raphaël De Maïo : Cet excellent interprète nous propose aujourd’hui les chansons d’un auteur remarquable et injustement oublié, Frédérik Mey. Ce sera la première fois qu’un véritable hommage lui sera rendu au festival Georges Brassens de Vaison-la-Romaine.
Mercredi 26 avril 14h30 : Thierry Palem : Gardois d’adoption, Thierry Palem est originaire de Brive-la-Gaillarde et fils de gendarme, quelle coïncidence et quelle « Hécatombe »! À 12 ans il a sa première guitare, à 15 ans il chante «le gorille» sur 2 accords, 10 ans plus tard, il possède la totalité du répertoire Brassens. Textes et musiques le passionnent, c’est décidé : il transmettra cette passion aux autres. Sa rencontre avec Renaud, les encouragements de Pierre Nicolas, accélèrent sa carrière d’interprète.
Frizaplat & Djulius : Ils se réapproprient avec bonheur les chansons françaises du siècle dernier et présentent parfois quelques compositions personnelles. Ce duo guitare/voix à l’esprit anticonformiste et jovial réadapte et interprète des chansons de Gainsbourg, Brassens, Vian, Lavilliers... Les textes sont à l’honneur, l’humour n’est pas en reste.
21h00 : Nicole Rieu : Depuis le temps que Nicole Rieu nous embarque avec sa voix juste et touchante, elle nous demande aujourd'hui où vont les mots ? Ceux qu'on dit, ceux qu'on tait, ceux d'une indienne qui lui ressemble, ceux des migrants, ceux des enfants de sa fraterie… dont Julien Rieu de Pey aux basses, guitare et au talent.
Michel Maestro : Des yeux qui pétillent, une guitare au bout des doigts, une voix de velours au service des plus jolies chansons francophones. Ses amis chanteurs le surnomment avec humour « The voice », c’est vous dire !!!
Jeudi 27 avril 14h30 : Marie-Thérèse Orain : Georges Brassens l’a choisie pour assurer parfois la première partie de son spectacle, c’est dire l’estime qu’il lui portait. Il semble que le temps, ce barbare dans le genre d’Attila, n’ait guère d’emprise sur elle. Il a beau passer à cheval sur les scènes où elle se produit, les chansons y repoussent quand même.
Evelyne Bailly-Grandvaux : Cette jeune femme s’est produit à plusieurs reprises lors de la scène ouverte de notre festival. Sa passion pour la chanson et la qualité de ses interprétations lui confèrent le mérite d’y être officiellement programmée.
21h00 : Natacha Ezdra : Elle est sans conteste l’une des meilleures interprètes des chansons de Jean Ferrat. Son spectacle « Un jour futur » fut créé en résidence à Antraigues-sur-Volane, à l’automne 2009, avec la complicité de Jean Ferrat. Natacha parcourt depuis, avec un succès jamais démenti, les routes de France et de Navarre.
Alain Laurent : Alain Laurent vous propose, à tout seigneur tout honneur, des chansons du « bon maître », interprétées avec la sobriété qui leur est due, et aussi quelques-uns de ses propres titres pour quelques instants de poésie.
Vendredi 28 avril 14h30 : Jacques Raulet : Nous connaissions le Jacques Raulet, auteur-compositeur-interprète et interprète des chansons de Georges Brassens. Il nous propose aujourd’hui, accompagné au piano par le prodigieux pianiste Johan Dupont, un hommage à Léo Ferré qui a laissé pantois ceux qui l’ont entendu il y a un peu moins de deux ans au deuxième festival Georges Brassens de Liège.
Jacquy Evrard : Passionné de l’oeuvre de Georges Brassens au point de lui consacrer depuis trois années un festival à Liège, sa ville natale, Jacquy Evrard confirme au fil des années un incontestable talent d’interprète. Un artiste à la sensibilité à fleur de peau, une belle personne.
21h00 : Georges Chelon : On ne présente plus cet auteur-compositeur-interprète qui, non-content d’avoir gravi les marches du music-hall une à une pour séjourner régulièrement au sommet de l’Olymp(ia), Georges Chelon a enregistré avec bonheur une foultitude de chansons de Georges Brassens et mis en musique bon nombre de poèmes de Charles Baudelaire. Il fera escale à Vaison-la-Romaine pour la troisième fois mais comme dit l’adage, « Quand on aime on ne compte pas ».
Michel Vivoux : Depuis quelques années, Michel Vivoux nous propose ses interprétations des œuvres des « grands de la chanson francophone ». Nous l’entendrons cette année dans son spectacle intitulé « J’arrête de m’aigrir » parfaitement dosé de ses compositions qui savent faire mouche pur ceux qui savent les écouter.
Samedi 29 avril 14h30 : Une touche d’optimisme : Notre manifestation se doit de vous présenter chaque année de jeunes talents. Mâtiné d’influences aussi diverses que La Rue Kétanou, Mano Solo, ou encore Jacques Brel, Une Touche D’Optimisme nous permet de savourer des textes tantôt tristes, tantôt engagés, mais qui vont toujours droit au cœur, sur des musiques entraînantes et émouvantes qui nous font voyager dans un univers particulier, parfois sombre, mais dans lequel brille toujours une touche d’optimisme...
Corinne Tortora : Fidèle du festival, elle nous livre à présent un échantillon de ses coups de cœurs empruntés à divers auteurs qu’elle s’approprie avec passion.
21h00 : Nicolas Peyrac : So far away from L.A., Mon père, Je pars… Trois chefs-d’oeuvre qui résonnent encore dans nos oreilles. Quel bonheur de recevoir à Vaison-la-Romaine Nicolas Peyrac qui nous disait naguère : Partir avec une guitare, cette envie-là me trottait dans la tête depuis longtemps, pour revenir à l’essentiel, à l’idée même de l’écriture, quelques mots et quelques notes sans aucune notion d’arrangements, de production ..
Erwens : Auteur compositeur interprète, plus d’un quart de siècle déjà qu’Erwens balade sa guitare et ses chansons sur les routes de France de Navarre et même au-delà des frontières et ce, toujours avec passion et authenticité.
Dimanche 30 avril 15h00 : Claude Lemesle : S’il fallait attribuer à un artiste l’étiquette « d’homme tranquille » chère au cinéaste, ce serait sûrement à Claude Lemesle, le plus discret des auteurs en même temps que l’un des plus actifs, à tous points de vue. Faiseur de tubes hors du commun, son petit chemin sera ensuite jalonné de titres autant que de prénoms prestigieux : Mireille, Joe Dassin, Alice Dona, Serge Lama, deux Michel (Sardou, Fugain), deux Gilbert (Bécaud, Montagné), Carlos, Julio Iglesias, Sacha Distel, Nana Mouskouri, Melina Mercouri, Serge Reggiani … Ce sont tous ces succès que Claude Lemesle, sa guitare à la main, nous présentera en ce dimanche 30 avril.
21h00 : Anne Sylvestre : « Tout est bon chez elle, il n’y a rien à jeter ». Pas une seule de ses chansons ne « tient pas la route ». Anne Sylvestre fut, reste et restera l’une des artistes majeures de la chanson francophone.
La jeune fille qui chantait, il y a un demi-siècle, n’aurait jamais osé rêver que ça durerait aussi longtemps. Mais quand elle se retourne maintenant, elle ne s’attarde pas sur ce passé-là, et se dit que ça peut bien continuer encore un peu !
Martine Scozzesi : Il y a deux artistes en Martine Scozzesi : une brillante interprète aux choix irréprochables. Et l’auteure, parfois compositrice, qui est aussi en elle et ne dépare pas au milieu d’un tel répertoire. Bien malin d’ailleurs, qui démêlera sans confusion ce qui relève de la plume de la Martine de ce qui est d’autrui. (Michel Kemper).
Lundi 1er mai 10h00 : Audition des ateliers guitare et Chansons.
12h00 : Cérémonie officielle de clôture du festival suivi d’un apéritif avec le concours de la Cave de Roaix Séguret
15h00 : Les Copains chantent Georges Brassens. En 1ère partie : « Chapeau de paille » chante Brassens.
20h00 : Repas de clôture du Festival Georges Brassens.

 

 

.

Affiches

Festival 1997
Festival 1998
Festival 1999
Festival 2000
Festival 2001
Festival 2002
Festival 2003
Festival 2004
Festival 2005
Festival 2006
Festival 2007
Festival 2008
Festival 2009
Festival 2010
Festival 2011
Festival 2012
Festival 2013
Festival 2014
Festival 2015
Festival 2016

ProjecteurTV.com

leprojecteur p

Retrouvez les vidéos du festival sur la chaîne youtube du projecteurtv.com
youtubeLes interviews du Projecteur.com

Didier Gustin

Pierre Perret